Rassegna Stampa

La Renzimania gagne l’Europe

Il fallait oser. Pendant son tête-à-tête avec la femme la plus puissante d’Europe, en marge du sommet européen, à Bruxelles, Matteo Renzi a lâché: «C’est très joli ce violet! C’est la couleur de mon équipe de foot, la Fiorentina…» La veille, autour de la table du Conseil européen, l’échange fut vif entre le jeune chef […]

Il fallait oser. Pendant son tête-à-tête avec la femme la plus puissante d’Europe, en marge du sommet européen, à Bruxelles, Matteo Renzi a lâché: «C’est très joli ce violet! C’est la couleur de mon équipe de foot, la Fiorentina…» La veille, autour de la table du Conseil européen, l’échange fut vif entre le jeune chef du gouvernement italien et la chancelière sur la politique économique à mener en zone euro. Matteo Renzi s’est emporté, dit-on, devant la doyenne du Conseil européen. Il y aurait même eu un clash à table.